Accueil > Noticias > Table Œcuménique pour la Paix : Nous croyons en la paix et nous allons la (...)

Table Œcuménique pour la Paix : Nous croyons en la paix et nous allons la construire !

D’une éthique pour la paix, a une paix avec éthique

lundi 27 mai 2013

Toutes les versions de cet article : [Deutsch] [English] [Español] [français]

Environ 300 dirigeants de différentes églises chrétiennes se sont réunis le 18 et 19 mai, à l’Université Javeriana de Bogota, dans le cadre du Forum œcuménique pour la paix, l’espace délibératif qui a permis une réflexion sur l’importance de l’éthique dans le dialogue actuel entre le gouvernement national et les FARC. Dans le cadre de ce Forum, le mouvement du Bureau œcuménique pour la Paix (MEP) s’est fait public.

Le Forum a été accueilli par le salut de personnalités ecclésiastiques, des agences de coopération, des autorités locales, des organisations sociales et des dirigeants des groupes d’insurgés, qui peuvent se reconnaitre dans cete page et le Facebook du Table Œcuménique pour la Paix.

Comprenant que la paix est le fruit de la justice sociale et qu’elle est accessible une fois surmontées les causes des inégalités économiques, sociales et culturelles, et à la lumière de la tradition prophétique de l’Ancien et le Nouveau Testament , le MEP s’est engagé à promouvoir à travers le pays un mécanisme concret et populaire de surveillance citoyenne de la dynamique sociale et politique de paix, au-delà des accords de paix.

Cette proposition sera présentée dans les prochains jours dans les différents espaces de paix comme le chemin social commun pour la paix, le Bureau de La Havane, la Commission de la paix de la Chambre des représentants, le Haut Conseil pour la Paix du Gouvernement, entre autres. Avec la certitude que, même s’il s’agit d’une proposition qui vient du mouvement œcuménique, elle sera construite par l’ensemble du mouvement populaire et par tous les courants sociaux qui la considère valide et dans laquelle ils veulent s’engager. La surveillance citoyenne et populaire sera accompagnée d’action politique et de mobilisation pour la défense d’un agenda social pour une paix génératrice d’organisation de base depuis les territoires convoquant une veillée nationale pour la paix pour le mois d’Octobre 2013 et une série de réunions nationales.

La surveillance devrait être un mécanisme veillant à assurer le respect des accords sociaux et politiques atteints lors de la mobilisation sociale pour dénoncer et se disputer les espaces depuis les approches d’éthique capitaliste et anti-démocratique, et veillant à démasquer les dirigeants qui veulent monopoliser le discours éthique.
Aussi, le MEP défendra l’unité du mouvement œcuménique en tant qu’acteur social et politique qui contribuera à construire une paix durable, comme expression d’un œcuménisme qui croit en Jésus-Christ et en son Evangile de paix, sur la base d’une ample et respectueuse construction sociale des différentes visions de la réalité.
S’il vous plaît, envoyez vos commentaires à ici